La poésie s’écrit seule

Dans l’ombre de l’heure, l’écrit naufragé s’accroche
Quand l’humeur fait chanter le doute de l’âme.

Rien ni personne au fond de l’esprit ne doit déranger le chemin.
Le poète s’éprend de son envie, espérant vivre seul.

La solitude poétique devient l’enjeu du moment,
Écartant le réel pathétique pour un univers parallèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *