Limites

Se sentir plein
De solitude salutaire
Solitairement bien.

S’enivrer de rien
Devenir devin.
Se rebeller des liens
Pour se défaire
Du mouton ou du chien.

Les conteurs à zéro
Le temps de raconter
Que l’univers est Un.
Lonesome numéro.

ooooo

ooooo


hhhhh

ooooo

Comment fait-on
Pour divertir le chagrin
Sans changer de ton ?
Pour tenir l’entrain
En première classe
Et que la larme ne déteigne
Sur le miroir d’en face ?

ooooo

ooooo


ooooo

jjjjjjjjjjjjjj

jjjjjjjjjjjjjj

La vie, aussi courte
qu’une note de piano.
Laisse-toi jouir
de l’instant
avant qu’il ne soit trop tôt.

ssssss

Limites © 2010

 

La vitesse anéantit les temps
Et le progrès recule quand
Les particules s’emparent
De l’intelligence décapitée
Amorphe et défroquée
En transit, elle zappe
De vide en vide
Le creux se remplit
D’un plein de merde
Après, avant, le temps.
Humains, humez votre défaite !

 

Limites, suite © 2017-2018
Textes protégés, reproduction interdite