La Fadeur des jours

 

L’aménagement des goûts
Accumule la laideur.
Hors champ, la nature
Ne trouble que celui qui sait regarder.
La pureté est chimère
Tout n’est que dépouillement.

Retenir son regard au hasard du ciel,
Là où l’humilité du premier paysage
Efface tout orgueil.

 

 

La fadeur des jours
© 2022, textes protégés, reproduction interdite.