Entre deux nourritures célestes

Un dimanche silencieux,
Quasi ethéré, entre deux.

Alors que mon cerveau intestinal réclame des substances divines, me revient ce livre de cuisine, calé entre deux ustensiles.

Alors que mes pupilles remplacent mes papilles avec délice, les pages se tournent entre deux épices… et j’en oublie de manger !

Alors que ma salive reprend ses droits à une popote, j’opte pour des oignons qui viendront blanchir leur âme entre deux poivrons.

L’absence de désir procure la quiétude.”
Méditation 37*.

 

* “Ragoût aux tomates, aux oignons et aux poivrons”, page 129, éditions Philippe Picquier, traduction 2003.
Originaly published in english in 1994 (A Taoist Cookbook, by Michael Saso).