Mon frère le bambou

 

Pouce* dans mon cœur
Ô frère végétal.

Tantôt souple et comestible
Tantôt dur comme un outil,
Que ton règne soit béni.

De l’eau par dessous,
De l’eau par dedans,
La vie.

Folle de ta force
Qui puise et multiplie.

 

 

* Certain.e.s comprendront.